Saint Josémaria Textes du jour

“Implorer la miséricorde divine”

A chacun de nous, il est littéralement arrivé ce qui est arrivé à Lazare. C'est un "veni foras" — sors! qui nous a mis en mouvement. Qu'ils font pitié, ceux qui sont encore morts, et qui ne connaissent pas le pouvoir de la miséricorde de Dieu ! Retrouve la sainte joie en considérant qu'à côté de l'homme qui, sans le Christ, se décompose, se dresse celui qui ressuscite avec Lui. (Forge, 476)

Aujourd'hui (…) c’est le temps opportun pour penser aux pièges que nous tendent ces ennemis de notre âme que sont les désordres de la sensualité et de la légèreté; cette folie de la raison quand elle s'oppose au Seigneur; la présomption hautaine, qui rend impossible l'amour de Dieu et des créatures. Tous ces états d'esprit sont des obstacles certains, et leur pouvoir de perturbation est grand. C'est pourquoi la liturgie nous fait implorer la miséricorde divine: vers Toi, Seigneur, j'élève mon âme, c'est en Toi que j'espère; fais que je ne sois pas confondu, que mes adversaires ne se réjouissent pas: telle est la prière que nous avons faite à l'Introït. Et, dans l'antienne de l'Offertoire, nous répéterons: j'espère en Toi, Seigneur, que je ne sois pas confondu!

Maintenant qu'approche le moment du salut, il est consolant d'entendre, de la bouche de saint Paul, que, lorsque Dieu le Père, notre Sauveur, a daigné nous révéler sa bonté et son amour pour les hommes. Il nous a sauvés, non pour nos prétendues œuvres de justice, mais dans sa miséricorde.

Si vous parcourez l'Ecriture Sainte vous y découvrirez la présence constante de la miséricorde de Dieu: elle remplit la terre, elle s'étend à tous ses enfants, super omnem, elle nous entoure, elle va au-devant de nous , elle se multiplie pour nous aider, et elle a constamment reçu confirmation. Dieu, qui s'occupe de nous comme un Père très aimant, nous considère dans sa miséricorde: une miséricorde douce, belle comme une image de pluie,

Jésus résume et définit toute cette histoire de la miséricorde divine: bienheureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. En une autre occasion, Il dit: soyez miséricordieux, comme votre Père céleste est miséricordieux. (…) (Quand le Christ passe, 7)